COMMUNIQUÉ : Visites, accompagnement du patient...


Visites et accompagnement du patient en milieu hospitalier, médico-social et à domicile


Les familles des personnes hospitalisées ou totalement isolées en EHPAD ou à domicile nous interpellent en faisant remonter leurs inquiétudes et leurs questionnements concernant la présence de plus en plus difficile et rare, voire interdite des aumôniers, des pasteurs, au chevet des patients.

Il est important de dissiper tout malentendu ou mauvaise information à ce sujet. Nous souhaitons par ce communiqué rassurer les familles sur la disponibilité des ministres du culte protestant et sur le positionnement des instances protestantes : FPF et CNEF (Fédération Protestante de France et Conseil National des Evangéliques de France).

- Message du Pasteur Victor ADZRA, Aumônier National des Etablissements Sanitaires et Médico-Sociaux – FPF : « Nous traversons un moment unique pour notre époque avec beaucoup de tensions et d’agitations. La situation dans son paradoxe, n’affiche que l’urgence et nous y entraîne alors qu’en même temps, elle nous impose un « stop » : arrêtez ! Heureusement que la raison nous appelle à ralentir la course pour ne pas, dans l’urgence, rater la bonne sortie qui mènera vers la bonne entrée… puis le bon chemin. Dans le contexte actuel, cette citation de Martin Luther sert, 5 siècles après, d’éclairage quant à notre positionnement. Lorsqu’il fut confronté à la peste, il écrivit une lettre au Révérend Dr. John Hess, des mots sages qui peuvent nous éclairer sur la façon dont nous abordons les événements qui se passent dans notre monde en ce moment :

« Je demanderai à Dieu par miséricorde de nous protéger. Ensuite, je vais enfumer, pour aider à purifier l’air, donner des médicaments et les prendre. J’éviterai les lieux, et les personnes, où ma présence n’est pas nécessaire pour ne pas être contaminé et aussi infliger et affecter les autres, pour ne pas causer leur mort par suite de ma négligence. Si Dieu veut me prendre, il me trouvera sûrement et j’aurai fait ce qu’il attendait de moi, sans être responsable ni de ma propre mort ni de la mort des autres. Si mon voisin a besoin de moi, je n’éviterai ni lieu ni personne, mais j’irai librement comme indiqué ci-dessus. Voyez, c’est une telle foi qui craint Dieu parce qu’elle n’est ni impétueuse ni téméraire et ne tente pas Dieu. »


Elle inspire nos consignes aux aumôniers « Avec le passage de la France au stade 3 de crise sanitaire causée par le Covid-19 et aux mesures de confinement prises par le Gouvernement, l’heure est à la prudence et à une grande sagesse, tout en ayant conscience que nous sommes dans une mission qui nous appelle à un devoir de présence sur le terrain ; sans oublier d’être à l’écoute des avis et décisions des instances de la santé publique qui nous aident à nous positionner dans ce contexte d’inconfort nécessitant une grande délicatesse. Nous essayons dans la mesure du possible de ne pas abandonner le terrain tout en jouant la prudence comme le Seigneur lui-même nous l’a appris en nous retirant parfois pour nous préserver afin d’aller jusqu’au bout de notre mission. Nous restons en lien pour la mission de « gardien de nos frères, sœurs » que le Seigneur nous a confiée. Dans tous les cas, la situation oblige sans frustration les aumôniers à limiter les visites, si les conditions de sécurité le permettent, aux cas qui le nécessitent vraiment pour ne pas s’exposer au virus ou en être vecteurs ». Le moment oblige à développer de nouvelles manières et nouveaux moyens d’accompagnement. C’est ainsi que bien qu’en repli, les aumôniers sont en astreinte, restent joignables sur leurs contacts affichés dans les établissements et répondent volontiers pour différents types d’accompagnements.

- Informations transmises par le CNEF - visites pastorales par les ministres du culte dans le cas de situation de personne en fin de vie et/ou état grave du Covid-19 : 

Rappel du contexte : le décret du 16 mars 2020 réglemente les déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus Covid-19. Suite aux nouvelles mesures de restriction prises par le gouvernement et applicables à compter du 17 mars 2020 à midi, le CNEF a contacté le Bureau central des cultes du ministère de l'Intérieur.

A titre d'exception et suite aux indications données par le ministère de l'Intérieur, les précisions suivantes peuvent être fournies :

« Les ministres du culte peuvent effectuer des visites indispensables à des personnes malades ou en fin de vie, en respectant strictement les consignes sanitaires. Dans ce cas, il faut être en possession de l’attestation de déplacement dérogatoire et cocher la case "motifs familiaux impérieux", et "déplacements entre le domicile et le lieu d'activité professionnelle" et disposer du justificatif de déplacement professionnel fourni par l'association cultuelle ».

Le site du gouvernement sur le Covid-19 est clair sur cette question :

« Les ministres des cultes ont le droit de se rendre au chevet des personnes malades ou en fin de vie ». (https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus rubrique : question/réponses : réunions familiales et obsèques).


Il est bien entendu que les ministres du culte dans le cadre de ces visites aux malades se doivent d’appliquer strictement les gestes barrières et notamment respecter un espacement minimum d’un mètre entre chaque personne et se soumettre aux directives des responsables d'Établissement de santé. Ainsi, la disponibilité des aumôniers des hôpitaux demeure une priorité. Ils sont joignables par téléphone à tout moment et mettent tout en œuvre pour assister les malades sur le plan spirituel dans les meilleures conditions. De même, les pasteurs assument pleinement leur mission d’assistance spirituelle en répondant aux besoins des malades et des familles en cherchant les modalités les plus adaptées pour que les personnes en souffrance puissent bénéficier sans aucune réserve, à leur demande, du droit à l’accompagnement spirituel dont elles ont besoin.

Le CNEF vous remercie pour les efforts consentis, et le sérieux avec lequel la plupart des responsables protestants évangéliques de France participent à l'effort sanitaire actuel.

***

Au cœur de cette crise sanitaire, n'oublions pas d'aimer et d'aider nos prochains, quand les temps deviennent difficiles, nos paroles et nos actes doivent, plus que jamais servir la gloire de Dieu. 

Matthieu 25 : 35-36 « Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli ; j'étais nu, et vous m'avez vêtu ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus vers moi ».

Avec vous de tout cœur, soyez bénis et encouragés.

__________________________________________________________________________________

Fédération Nationale des Associations Familiales Protestantes

SIREN : 817559040 - http://www.afp-federation.org

Contact : Françoise CARON, présidente – francoise.caron@afp-idf.com - tél. : 06 31 13 03 84


31 mars 2020