La famille, un vase fragile contenant un trésor inestimable.


La famille, un vase fragile contenant un trésor inestimable.

« Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous ».

2 Corinthiens 4.7



Mise à mal par des relations intra-familiales parfois compliquées, douloureuses, par un contexte sociétal anxiogène et individualiste, la famille serait-elle ce vase de terre qui ne peut plus rien contenir, prêt à s’émietter, voire à se briser comme ne pouvant assumer sa fonction ? A l’instar de ce vase de terre dont nous parle la Bible, et si au contraire cette fragilité faisait de la famille, le lieu qui renferme les joyaux inestimables qui lui donnent non seulement sa vraie valeur mais aussi sa force face à l’adversité. La famille, vase fragile que Dieu a mis entre nos mains pour être protégée, chérie, bénéficie des soins du divin potier, ce qui lui permet de renaître parfois de cette argile détrempée par nos larmes. Pour faire le pain, les grains de blé ont été rassemblés et broyés, mêlés à l’eau, au sel. Pour faire le vin, les raisins furent écrasés, fermentés. De même nos liens se rompent, cassent, se créent, fermentent et mûrissent.

La famille porteuse d’un trésor ! Mais de quel trésor parlons-nous ?

La valeur du vase de terre s’estime sur ce qu’il transporte, contient et c’est ce qui le rend si précieux pour celui qui le possède. Belle image pour nous rappeler notre responsabilité face à ce que nous vivons en famille. Nous y accueillons la vie au travers de nos enfants, joyaux confiés par Dieu. Nous y cultivons les semences qui doivent nourrir chacun des membres qui la composent ainsi que les fruits de l’esprit, plus ils seront abondants et plus les pensées, les actions de chacun des membres de la famille auront de la valeur et seront des ressources précieuses.


Un trésor à partager


Si nous nous laissons remplir des richesses du royaume de Dieu, nous découvrirons la valeur de nos familles et nous serons ainsi plus enclins à en prendre soin. Nous saurons aussi faire bénéficier les familles qui nous entourent, les personnes seules et isolées, les plus vulnérables, des fruits

de notre jardin, des gestes d’amour et des paroles bienveillantes, de la foi, de l’espérance. Si l’Eternel est notre trésor, alors il est inépuisable. Je peux en remplir mon vase de terre et le partager autour de moi.


En effet, le Dieu qui a ordonné que la lumière brille du sein des ténèbres a aussi fait briller sa lumière dans notre cœur pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu dans la personne de Jésus-Christ. 2 Corinthiens 4.6

Françoise CARON, présidente