Politique vaccinale : pour une responsabilisation respectueuse de la famille

Utiliser un caractère obligatoire d’une vaccination dans un but pédagogique irait davantage dans le sens d’une infantilisation des parents plutôt que d’une responsabilisation. On sait aussi comment de bons sentiments ont été dévoyés par le passé.

  1. Comme le souligne le rapport à propos des études qui ont déjà été faites sur la vaccination DTP(6), cette couverture vaccinale risque de baisser à nouveau avec les générations suivantes qui n’auront pas été ainsi conditionnées.

L’AFP est attachée au respect de la Dignité Humaine. La responsabilité de la vaccination incombe aux seuls parents sauf à ce que soient justifiés objectivement et scientifiquement les impératifs de santé publique. L’AFP insiste sur la mise en œuvre par l’État de moyens d’information et de communication, dans une garantie de transparence totale (7) . Les libertés individuelles ne peuvent céder que devant un impératif absolu de santé publique d’où la nécessité de justifier cet impératif.

Sous cette réserve, et dans l’intérêt de préserver la santé communautaire, elle n’est pas opposée à ce que certains vaccins soient rendus obligatoires, mais sur les seuls critères scientifiques et épidémiologiques reconnus dûment expliqués aux familles.

Pour les raisons évoquées plus haut, l’AFP est défavorable à l’utilisation de ce caractère obligatoire dans un but pédagogique.


L’AFP, dans sa culture protestante, est attachée au respect des libertés de croyances et d’opinions, et par là au respect de l’objection de conscience : elle insiste pour que le caractère obligatoire d’une vaccination soit toujours assorti d’une clause d’exemption, au-delà des préconisations de ce rapport(8) : celle-ci ne devrait pouvoir être remise en cause qu’en cas de péril grave et imminent menaçant la vie de l’enfant ou d’autrui.Avec le concours du Dr Michel Cambrelin et de Me Arnaud Durrleman (1) http://www.afp-federation.org/ (2) http://www.comptes-publics.fr/2016/11/14/affaire-mediator-agissements-fautifs-servier-exonerer-etat-indemniser-victimes/ (3) http://www.atlantico.fr/decryptage/depuis-plus-30-ans-risque-depakine-connu-silence-radio-neurologues-dramatique-affaire-irene-frachonmanque-cruellement-guide-4-2910733.html (4) RAPPORT SUR LA VACCINATION - Comité d’orientation de la concertation citoyenne sur la vaccination - 30 novembre 2016 - p.4 (5) RAPPORT SUR LA VACCINATION opus cité p.32 (6) RAPPORT SUR LA VACCINATION, opus cité p.28 (7) RAPPORT SUR LA VACCINATION, opus cité, pp.14-19. (8) RAPPORT SUR LA VACCINATION, opus cité, p.31