Retour sur le comité des parents - Le harcèlement des jeunes.


Pour tenter d’endiguer les phénomènes de violences entre adolescents, Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, met en place un comité des parents contre le harcèlement. La première réunion s’est tenue mardi 23 mars 2021.





Les AFP se félicitent d'avoir participé au webinaire d'installation du #comitédesparents contre le harcèlement entre jeunes, en présence de Mme Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté.

Sandra Blasiak, administratrice de l'UNAF au titre des AFP, y représentait les familles.


La table ronde a réuni des acteurs et associations de terrain, oeuvrant auprès des familles y-compris dans le domaine du numérique. La gendarmerie nationale et la police ont présenté leurs actions de prévention en milieu scolaire et d'accueil des victimes de harcèlement au sein des maisons de confiance et de protection des familles.

Trois thèmes ont été abordés :

Que faire si mon enfant est victime, témoin ou auteur de harcèlement ?


L'occasion pour Sandra Blasiak de rappeler le rôle majeur des parents en amont, dans la prévention par le dialogue, la transmission de valeurs éducatives (ce qui se fait ou non, l'acceptation de la différence) et la nécessité de ne pas accepter les violences verbales et physiques même minimes.

Les enfants doivent savoir que s'adresser à un adulte est toujours la solution. Victime, témoin ou auteur, l'enfant peut jouer plusieurs rôles et seule la régulation attentive des groupes d'enfants par des adultes permet de mettre fin au harcèlement.


Les parents jouent aussi un rôle dans les limites à poser dans l'utilisation des outils numériques (smartphones, tablettes). Ils sont en première ligne pour repérer les changements de comportement chez les enfants et doivent signaler le harcèlement à la structure concernée (école, association de loisirs...) pour que la réponse soit collective et globale. Enfin, l'enfant et sa famille ont besoin d'être accompagnés pour se reconstruire, reprendre confiance.


L'UNAF met à disposition le site internet et la page Facebook Mon enfant et les écrans pour donner des outils aux parents. Les UDAF ont aussi de nombreuses initiatives dans les départements : prévention et soutien psychologique de la famille entière, y-compris des auteurs de harcèlement.


Mme Schiappa a conclu les échanges sur le constat partagé que de nombreux outils existent déjà mais qu'ils ne sont pas suffisamment connus des parents. Des ponts sont à construire entre les divers acteurs dans les territoires.

Ce comité est appelé à travailler régulièrement. Afin de nourrir les futurs travaux, les préfets vont réunir des états majors du harcèlement entre pairs afin d'identifier les bonnes pratiques et les manques au niveau local. Le plan interministériel de lutte contre le harcèlement et la stratégie nationale de prévention de la délinquance seront également mobilisés en ce sens.



Il existe deux numéros d'urgence :


le 3020 et le 0800 200 000

ou www.netecoute.fr



Les AFP restent mobilisées aux côtés des parents et des familles pour les aider dans leur mission éducative.



Sandra Blasiak,

Administratrice au bureau de l'UNAF

UNAF - UNAF.FR


________________________________________________________________


PRÉVENTION : 
En quoi consiste le comité des parents contre le harcèlement ?
Publié le 25/03/2021 • Par Nathalie Perrier • dans : Actu experts prévention sécurité, France
https://www.lagazettedescommunes.com/729186/en-quoi-consiste-le-comite-des-parents-contre-le-harcelement/
@marisacha-stock.adobe.com