Retour sur les 100 ans de La Cause


La grande journée festive des 100 ans de la Cause s'est tenue au Palais de la Femme le samedi 26 juin 2021




Petit retour sur cette magnifique journée !

Après mon intervention à la table ronde avec Gérard LARCHER, Jean FONTANIEU et Christophe PAYA. J'ai eu la joie d'échanger avec le chanteur Gilles Bernard (90 ans) dont les paroles des chansons et son témoignage avait touché mon cœur j'avais juste 20 ans. Petit moment aussi d'échange avec mon ami Christian TANON autour de ses lieux d'accueil et de partage "l'Escale" au cœur de Paris.


Oui, dans une république laïque, il fait bon vivre sa foi librement, la partager et l'exprimer en actes de générosité et d'amour. Encore un grand bravo à la Fondation La Cause pour son engagement multiforme au service des familles, des enfants, des solos et des duos, des personnes en situation de handicap visuel.


Tous ensemble recherchons le bien de notre ville, de notre pays en prenant soin les uns des autres, en partageant le message de la bonne nouvelle en Jésus-Christ.

Françoise CARON


Table ronde :

"L'apport des protestants dans le travail social au sein d'une République laïque", animée par Valérie Thorin, directrice d'antenne de Fréquence protestante, avec

  • Gérard Larcher, président du Sénat,

  • Françoise Caron, présidente de la Fédération nationale des AFP,

  • Jean Fontanieu, secrétaire général de la Fédération de l'entraide protestante,

  • Christophe Paya, théologien, professeur à la Faculté libre de théologie de Vaux-sur-Seine.

"S'impliquer dans une œuvre charitable n'est pas un gage de salut mais de liberté", a insisté Gérard Larcher s'agissant de l'investissement des protestants dans l'aide sociale et solidaire.

Dans les années 20, les protestants ont trouvé leur place dans la société par l'action sociale. Mais pour les protestants, l'association laïque était le moyen logique de prolonger l'action diaconale, quand la question faisait avantage débat au sein du catholicisme, a rappelé en substance Gérard Larcher.


Jean Fontanieu : Comment arrivons-nous a vivre ensemble ? Trois exemples. - Avoir le droit de choisir sa vie, y compris pour ceux qui ne sont pas prêts à quitter la rue pour un hébergement. - Accueillir l'étranger, car tout être humain dans notre pays riche devrait pouvoir prendre une douche quand il en a besoin. - Avoir le droit d'exprimer sa différence : origines, cultures, façons de vivre... qui enrichissent la vie publique.

"Nous, protestants, pouvons porter une parole un peu différente dans une relation de cœur a cœur, une espérance, pour soubtenir les familles qui en ont besoin. Voilà le lien entre famille et action sociale pour une plus value dans la cité", a défendu Françoise Caron lors de la table ronde.


"L'engagement social nait dans l'église même s'il se déploie ailleurs, dans le monde associatif plutôt que celui des paroisses. Il contribue à renouveler l'implication des églises dans le domaine social. C'est une façon de se saisir du texte biblique jusqu'au bout", a développé Christophe Paya


Françoise CARON Françoise Caron et Gérard LARCHER



200 personnes sont présentes à cette journée


Et d'autres interventions d’artistes partenaires de La Cause :

- Gérard Rouzier, auteur et comédien

- Jean-Christophe Robert, hautboïste et pasteur

- Sandrine Pourailly, harpiste

- Philippe Husser, flûte de pan

- Gil Bernard, compositeur-interprète


Une belle rencontre avec Christian Tanon pasteur retraité et actif de l’EPUdF.

Il a fondé l’Escale :

lieu d’écoute et de ressourcement spirituel







Une Belle rencontre avec Gil Bernard










Petit moment de dédicace de Françoise Caron pour son livre ''La famille chevillée au coeur''